• Tel : (230) 269 62 54

  • hd

    Une étude scientifique d’intérêt «  Incidence of Spontaneous Resorption of Lumbar Disc Herniation: A Meta-Analysis » (1)  vient d’être publiée sur l’incidence des résorptions non chirurgicales des hernies discales lombaires. Elle fait actuellement beaucoup de bruit dans le domaine médical. 

    Il s’agit d’une revue systématique de la littérature scientifique avec méta-analyse des différentes études cliniques publiées sur le sujet. Ce type d’étude est considéré comme constituant le plus haut niveau de preuve en matière scientifique. La méta-analyse, se propose de tirer une conclusion globale en combinant les résultats de plusieurs études indépendantes.

    Les auteurs de cette publication, ont passé au crible toutes les études publiées en lien avec la résorption des hernies discales lombaires, sur une période de 25 ans ( 1990 – 2015) . 779 papiers ont été dénombrés. Sur ces 779 papiers , les chercheurs ont répertorié 11 études exploitables. Sur ces 11 études, 5 d’entre elles ont été publiées par des auteurs français, anglais, américains, japonais, coréens et italiens et ont présenté une méthodologie scientifique suffisamment rigoureuse pour être analysées.

    Dans ces 5 études retenues, l’évolution de l’hernie discale a été évaluée de manière objective via une imagerie : IRM ou CT scan.

    Conclusion après analyse : Il apparaît qu’en moyenne 66.66 % des hernies discales lombaires se résorbent sans chirurgie . Une étude anglaise s’étalant sur 56 mois (la plus longue de ces 5 études) , a retrouvé une taux de résorption de 83 % !

    Dans leur discussion, les auteurs insistent sur ce taux de résorption important pour rendre prioritaire le traitement conservateur (non chirurgical) . L’économie réalisée sur les coûts est dans l’intéret des patients , des organismes d’assurance et de la société en général. Les chiropracteurs tiennent historiquement une place centrale dans la prise en charge conservratrice de ces patients. 

    Cette étude est extrèment positive, et doit pouvoir rassurer d’avantage nos patients. Nous avions déjà publié un petit article ( Pourquoi ne pas focaliser sur votre hernie discale?) afin de relativiser les craintes face à cette pathologie, voilà encore d’avantage d’eau apportée au moulin de la démystification de la hernie discale …

    (1) Source : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28072796