• Tel : (230) 269 62 54

  • Une histoire de sciatique … un cas clinique commun 


    Un patient de 50 ans consulte pour une douleur de bas de dos ( au niveau des reins) qui descend dans la jambe droite depuis 2 ans. Après de nombreux traitements chez des professionnels variés, de nombreux médicaments (anti-douleurs, anti-inflammatoires), massages … la douleur est soulagée, mais revient.
    Lors de la consultation, nous avons réalisé un questionnement poussé et de nombreux tests orthopédiques et neurologiques pour déterminer la réelle origine de ce problème. Suite à ces nombreux tests, nous avons émis l’hypothèse d’une compression nerveuse d’origine discale (nerf coincé par un disque) .


    Comme cette douleur est chronique et devient invalidante, nous avons prescrit une IRM LOMBAIRE (MRI) pour éliminer tout facteur grave et permettre d’avoir un traitement des plus précis.


    L’IRM montre une hernie discale postero-lateral L5/S1 droite avec compression de la racine nerveuse S1. (Dans ce cas-là, nous avons affaire à une sciatique liée à une compression nerveuse à cause d’un disque, il existe de nombreuses autres origines aux sciatiques.)



    Une sciatique: kézako ? 
    La « sciatique » est le terme utilisé pour expliquer une souffrance du nerf sciatique ou de ses racines. Mais un nerf c’est quoi ?
    C’est grossièrement un tuyau qui émerge de notre colonne vertébrale dans lequel passe en permanence des informations, permettant de pouvoir réaliser des mouvements, de pouvoir sentir quand on touche la peau, de ressentir la douleur … il est fondamental au bon fonctionnent du corps humain. Le nerf sciatique est le plus gros nerf du corps humain, son trajet part du dos pour se retrouver en arrière de la jambe et descendre jusqu’au pied. C’est pour cela que de nombreux patients se plaignent de douleurs ( et/ou engourdissement/ fourmillement) qui partent du bas du dos jusqu’au pied.
    Quels sont les symptômes communs de cette fameuse sciatique  ? 

    • Douleur au niveau du bas de dos.
    • Douleur qui descend dans la fesse puis la jambe puis le mollet et possiblement jusqu’au pied. 
    • Des possibles pertes de sensations / force sur le trajet du nerf sciatique.
    • Une possible augmentation de la douleur lors de la marche et/ou lors des positions assises prolongées.

    Attention: cette liste est non exhaustive et ne s’applique pas dans tous les cas de sciatique, chaque sciatique est différente, des patients pourront se plaindre uniquement d’un fourmillement dans la cuisse, dans le mollet … c’est pour cela qu’un questionnement complet et précis accompagné d’un examen clinique au cabinet mettront en évidence cette pathologie. 

    Une hernie discale: Kezako ? 
    Un peu d’anatomie: Notre colonne vertébrale est composée de 

    • vertèbres (structures osseuses) qui protègent une partie de  notre système nerveux central (la moelle épinière).
    • De disques intervertébraux: structures permettant d’amortir les chocs au niveau de la colonne et de permettre une mobilité entre chaque vertèbre.

    Une hernie discale est donc une souffrance du disque intervertébral: cette souffrance se caractérise par une lésion des fibres externes de ce dernier. Le disque va donc se retrouver en dehors de son espace normal et potentiellement  entrer en contact avec la racine nerveuse, pouvant donc comprimer le nerf et  ainsi provoquer une sciatique. 

    Pourquoi le patient a-t-il ce problème ? 
    De façon générale sauf traumatisme ou effort de soulèvement, il apparaît bien souvent  avec l’accumulation de mauvaises postures/habitudes quotidiennes, de manque de tonicité musculaire des muscles profonds ( les muscles stabilisateurs) … Le rôle du chiropracteur en plus de traiter le problème sera de donner de nombreux conseils posturaux et d’hygiène de vie pour limiter au maximum le retour des douleurs. 


    Traitement: 
    Une fois le diagnostic posé, le traitement classique consistera à réaliser  différentes techniques en fonction de la symptomatologie et du résultat des tests, le plus fréquemment nous allons utiliser : 

    • la technique Cox: technique de flexion/ distraction afin de diminuer la pression du disque sur le nerf. 
    • L’élèctrostimulation intramusculaire périneurale  : technique mise en place par le centre qui consiste à travailler sur les muscles profonds du dos ( muscle multifidus ) à l’aide d’électrodes (comme dit précédemment: ceux qui stabilisent la colonne vertébrale) . L’objectif sera d’identifier
      • les muscles inhibés (endormis) pour les re-stimuler  (les réveiller). 
      • De neuro-moduler  la douleur via les nerfs sensibilisés.
    • La manipulation articulaire: technique permettant de libérer les tensions articulaires et à redonner une bonne mobilité segmentaire. 
    • Le laser therapy: technique innovante et récente qui consiste à diminuer l’inflammation et la douleur de la zone en souffrance.
    • La cryothérapie: permet de diminuer la douleur lombaire. 

    habilitationEn fin de traitement, l’objectif est de maintenir l’efficacité du traitement et de prévenir les récidives en réalisant des exercices encadrés par un professionnel de la réhabilitation formé aux protocoles du centre.

    Article rédigé par :

    Dr Nicolas Cotineau, DC, Chiropractor.